VISAGES PLURIELS

Informations sur l'exposition : alexandre.foubert@eco3.be

 

Visages Pluriels, présenté par Angèle Etoundi Essamba

Depuis plus de trente ans, l’artiste néérlando-camerounaise Angèle Etoundi Essamba expose ses œuvres à travers le monde, principalement en Europe et en Afrique, mais également en Amérique latine, aux USA, à Dubaï, etc. Cela s’explique notamment par le fait que sa démarche artistique possède une dimension mondiale, une réflexion quasi universaliste sur la femme en général.

L’objectif de cette exposition est avant tout une rencontre, un échange. Les femmes qui se montrent dans les photographies de l’artiste invitent à une réflexion autour de la question de l’identité africaine et de la place qu’occupe la femme dans le monde d’aujourd’hui. Cette exposition est un partage, et il y a un sentiment de réconfort qui se dégage à travers le message de l’artiste Angèle Etoundi Essamba qui, par la représentation des femmes en général, invite au rassemblement de celles-ci à travers le monde et à leur émancipation des clichés.

La représentation de la Femme

La Femme que représente Angèle ici occupe une place centrale dans sa photographie, car c’est elle qui porte la vie, c’est elle la gardienne de notre culture et c'est elle encore qui transmet les valeurs et les connaissances. Elle en a fait sa muse, son sujet de prédilection. Elle représente une source d'inspiration inépuisable et c'est tout naturellement qu’elle la célèbre dans son art. C'est aussi la sous-représentation de la femme, cette absence d'images dans lesquelles elle pouvait s’identifier qui l'a poussée à créer ses propres images en leur donnant une résonance quasi universelle. A travers ses questionnements, son émerveillement, l’artiste en résonance avec l'histoire des autres femmes.

Cette femme est, à l’instar de l’Afrique qui est son continent d’origine, forte et fière. Elle transcende tout et rompt avec les stéréotypes qu’elle a longtemps subis. L'image réductrice que les médias véhiculent sur la femme africaine reste d'actualité. Femme soumise, femme exotique, femme dépendante, femme réduite à son seul rôle d'épouse, de mère et de ménagère, femme opprimée etc. La photographie d’Angèle s'insurge et contredit tous ces stéréotypes à travers des photographies présentant des femmes combattives, déterminées, accomplies, blessées et fragiles aussi, car humaines, mais par-dessus tout fortes et fières.

D’aucun pourrait voir logiquement une démarche féministe dans cette exposition mettant en scène uniquement des femmes, la plaçant au centre de la thématique. L’artiste nous explique cependant qu’avant toute chose son œuvre est un autoportrait, de sa vie, de son statut femme en général et de son parcours. Elle raconte sa propre histoire, son identité et ses combats à travers le regard de ses modèles. C’est une artiste dans l’âme, qui réalise un travail de dépassement de soi, car les femmes peuvent se reconnaitre en l’artiste, et elle-même se reconnait dans ces femmes. Il y a donc, quand on prend la femme comme thème, une portée universelle et à la fois très personnelle dans l’œuvre d’Angèle Etoundi Essamba.

Le travail de départ est avant tout une rencontre des contrastes, dans le noir et le blanc des photographies, entre les femmes et les clichés qui existent sur elles, entre le spectateur occidental qui regarde la photographie et le modèle féminin qui regarde le spectateur, mais il y a surtout des contrastes entre le parcours de l’artiste et le chemin qu’il reste à faire pour l’émancipation de la femme. L’artiste s'intéresse  à ce que ces femmes irradient, leur combat et leurs défis. Elle croit en la femme, car c’est elle qui écrira la nouvelle histoire de l'Afrique

L’exposition

Le côté esthétique de l’exposition prend tout son sens dans l’approche artistique d’Angèle Etoundi Essamba. La photographie est pour l’artiste le medium parfait, qui convient à tout le monde. Peu importe d’où on vient, la langue qu’on parle, le bagage culturel qu’on porte, chaque individu -homme comme femme- peu appréhender les photographies avec un œil unique, tout en ayant un regard universel sur la femme. La photographie de l’artiste brise toutes les barrières. « Visages Pluriels » désigne dès lors autant les visages forts, fiers, combattifs, émancipateurs des femmes photographiées, mais également les visages des spectateurs qui sont portés sur la condition des femmes contemporaines. Et à travers ces visages et ces regards, l’artiste Etoundi Essamba nous offre une réflexion sur son propre parcours, elle qui œuvre depuis plus de trente ans pour la reconnaissance et l’émancipation de la femme contemporaine.

« Visages Pluriels » est un titre évocateur qui fait résonnance avec la pluralité du travail présenté, le noir et blanc et la couleur, les différents formats et supports présentés, à savoir les impressions vintages, les photographies au mur, une projection diaporama, mais également la diversité des thèmes : les contrastes, les symboles, le voile, l'identité, le mystique. Une soixantaine de photographies couleur et Noir & Blanc sont présentées 

 

Angèle Etoundi Essamba, VISAGES PLURIELS, 01/05/2017 – 05/05/2017, ACP House (451 Avenue Georges Henri, Bruxelles)

Les œuvres exposées sont en vente en éditions limitées. Prix disponibles sur demande.

Contact : etoundiessamba@gmail.com http://essamba-art.com/     

Retour en images sur l'exposition ICI

02 mai 2017
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu