TOSTEM: VALORISER LES SITES DES TRAITES ET DES ESCLAVAGES

Printer Friendly and PDF

TOSTEM: valoriser les sites des traites et des esclavages

Préparation d’une exposition sur les histoires et les mémoires des différents pays

2eme réunion du comité scientifique du projet Mémoires libérées au Cameroun

comité scientifique du projet Mémoires libérées au Cameroun

La deuxième réunion du comité scientifique international de l’exposition Mémoires libérées s’est tenue au Cameroun le 7, 8 et 9 octobre 2015. Les participants (historiens, artistes, acteurs culturels et touristiques) venant des pays partenaires du projet (Antigua & Barbuda, Cameroun, France, Haïti, Sénégal) ont échangé durant 3 jours sur les contenus, le scénario et le volet pédagogique de l’exposition.

Pour rappel, le projet TOSTEM* « Mémoires libérées », vise à préserver et valoriser les sites des traites et des esclavages. En faisant collaborer un réseau international d’acteurs, il renforce l’économie du tourisme culturel, participe au développement local et permet de nourrir le dialogue des mémoires. En parallèle de la création des parcours touristiques sur les traces de l’esclavage dans les pays africains et caribéens, les partenaires du programme Mémoires libérées travaillent à la réalisation d’une exposition qui sera présentée à partir de mai 2016 dans plus de 5 pays.

Débats, visite de sites historiques et travail en atelier ont donc rythmé cette 2eme réunion du comité scientifique et ont  permis de préciser les contenus. Des sociétés traditionnelles, à la présentation des différents systèmes de traite (interne, transsaharienne, atlantique) en passant par les impacts sociaux et culturels ou la résistance continue des victimes de l’esclavage pour leur liberté, l’exposition proposera au visiteur une vision globale de ce phénomène, en s’appuyant sur les différentes situations locales des pays concernés. Originale, cette exposition croise les histoires et les mémoires des différents pays, tout en mettant en lumière les nombreuses conséquences sur nos sociétés actuelles. 

La réunion portait également sur l’élaboration du scénario et l’articulation avec le volet artistique.

La dernière réunion du comité scientifique qui permettra de finaliser les éléments aura lieu en décembre à Antigua et Barbuda. Le vernissage de cette exposition internationale aura lieu le 10 mai 2016 à Nantes, avant de partir au Sénégal, au Cameroun, en Haïti, à Antigua & Barbuda, puis aux Etats Unis et en Guadeloupe.

Les résidences artistiques

Pour représenter de manière contemporaine le croisement entre histoire, mémoires et héritages, deux résidences artistiques sont prévues au sein du projet.

visite ecole Mc Kinleybaton rouge

La première résidence artistique s’est déroulée en septembre en Louisiane (USA) au sein du NUNU Arts& Culture Collective en présence d’artistes américains, haïtien, antiguais et français. Cette résidence a permis aux artistes de confronter leurs différentes approches et d’échanger sur la nécessité de mieux faire connaitre cette histoire atlantique partagée par les 3 continents. Les artistes ont également présenté le projet  Mémoires libérées dans des établissements scolaires et auprès de la presse.

La seconde résidence se déroulera à Saint Louis (Sénégal) en novembre prochain et réunira autour du thème « Histoire et Mémoires de l’esclavage » des artistes sénégalais, camerounais et guadeloupéen.  

 

23 octobre 2015
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu