POLITIQUES CULTURELLES - Afrique du Sud: pour comprendre l'ampleur des industries créatives et évaluer l'impact économique du secteur, une étude nationale a été réalisée par le ministère des Arts et de la Culture

Printer Friendly and PDF

Afrique du Sud: pour comprendre l'ampleur des industries créatives et évaluer l'impact économique du secteur, une étude nationale a été réalisée par le ministère des Arts et de la Culture

 

Le Festival National des Arts, qui a été inauguré le 1er juillet 2015 à Grahamstown, est un des acteurs culturels majeur sud-africains, une institution qui a contribué à hauteur de 90,5 billions rands au produit intérieur brut (PIB) du pays au cours de l´exercice 2013/14.

Le festival a été soutenu par le programme Mzansi Golden du département des Arts et de la Culture (Department of Arts and Culture). Le projet phare arrive ainsi au terme de son contrat de trois ans renouvlable avec le département des Arts et de la Culture. Le Festival International de Jazz de Cape Town (Cape Town International Jazz Festival) et 22 autres projets nationaux et régionaux bénéficient de ce programme en 2014/15, dont le but est le renforcement du secteur de l´art, de la culture et de l´héritage, afin de libérer leur potentiel économique. D´après le ministre des Arts et de la Culture Nathi Mthethwa, ce but a été atteint avec la création de 562 726 nouveaux emplois dans l´économie créative en 2013/14. Outre le service de design et les services créatifs, le secteur de héritage culturel et naturel a eu la plus grande incidence sur ces chiffres.

Lors du Forum économique mondial qui a eu lieu en mai, le Ministre Mthethwa a décrit les projets soutenus comme “catalyseurs du développement économique, étant donné que les artistes dépendent des manifestations comme source de revenu et de viabilité économique“. Le Festival National des Arts, en tant que catalyseur, a contribué à hauteur de 138,4 millions rands à l´économie locale et le Festival International de Jazz de Cape Town à hauteur de 129,2 millions rands. Les difficultés rencontrées par l´économie créative sont restent de taille : le manque de ressources financières et le manque d´accès aux technologies et aux marchés. La Stratégie économique Mzansi Golden créée en 2011, poursuit ses efforts pour surmonter ces obstacles en mettant en œuvre d´autres mesures par des investissements stratégiques en 2015/16. Parmi celle-ci se trouvent : les incubateurs d´arts créatives (Creative Arts Incubators) qui essaient de créer du contenu local, une banque nationale d´art (National Art Bank), le marché Mzansi Golden (Mzansi Golden Market) qui offre un accès au marché aux entrepreneurs culturels, le développement du public à travers l´éducation dans l´art et la culture à l´école ainsi qu´un fonds de capital-risque doté de 20 millions rands. Le département ministériel des Arts et de la Culture voit dans le secteur de l´art, de la culture et de l´héritage un acteur central pour le développement économique et les emplois durables.

Le Festival National des Arts ouvrira les portes de sa 41e édition et offredes arts divers, du théâtre, en passant par la lecture et les films, jusqu´à la musique.

Sources

https://artsculturesa.wordpress.com/

http://www.anc.org.za/caucus/docs/sp/2015/sp0519d.html

http://www.gov.za/speeches/minister-nathi-mthethwa-world-economic-forum-3-jun-2015-0000

https://www.dac.gov.za/sites/default/files/Guidelines-for-Mzansi-Golden-Economy-Final.pdf

 

 

07 juillet 2015
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu