NOUVELLE RÉSOLUTION SUR LA CULTURE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Printer Friendly and PDF

L’Assemblée Générale des Nations Unies adopte une nouvelle Résolution sur la culture et le développement durable

La nouvelle Résolution sur la culture et le développement durable a été unanimement adoptée le 14 décembre 2015 par le second Comité de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le texte souligne la contribution de la culture aux trois dimensions du développement durable (économique, social et environnemental) dans le cadre du suivi du débat du nouvel Agenda 2030 pour le développement durable. Il reconnait, d’une part, la diversité naturelle et culturelle mondiale et, d’autre part, que les cultures et les civilisations peuvent contribuer au développement durable et en sont des vecteurs cruciaux.

Cette résolution rappelle également que les politiques adaptées aux contextes culturels produisent des résultats à la fois meilleurs, durables, inclusifs et équitables. Elle demande à toutes les parties concernées de s’engager à prendre dûment en considération la contribution de la culture au développement durable lors de l’élaboration des politiques de développement nationales, régionales et internationales et des instruments de coopération internationale.

Par ailleurs, la Résolution invite tous les pays, les organisations intergouvernementales, les organismes des Nations Unies et les organisations non gouvernementales compétentes, ainsi que toutes les autres parties prenantes concernées, entre autres à :

* Sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la diversité culturelle au regard du développement durable et en faire mieux comprendre la valeur au moyen de programmes d’éducation et des médias;

* Assurer plus visiblement et plus efficacement l’intégration et la transversalisation de la problématique culturelle dans les politiques et stratégies de développement social, environnemental et économique à tous les niveaux;

* Faire en sorte que les femmes et les hommes puissent accéder, participer et contribuer sur un pied d’égalité à la vie culturelle et à la prise de décisions dans ce domaine, et s’engager encore davantage à élaborer des politiques et des programmes culturels tenant compte de la problématique hommes-femmes afin de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles;

* Appuyer le renforcement des capacités à tous les niveaux afin de favoriser le développement d’un secteur culturel et créatif dynamique ;

* Favoriser activement la création de marchés locaux de biens et services culturels et faciliter l’accès effectif et licite de ces biens et services aux marchés internationaux;

* Noter que des mécanismes de financement novateurs peuvent utilement contribuer à aider les pays en développement à mobiliser des ressources supplémentaires au service du développement;

* Faire de la culture un instrument de tolérance, de compréhension mutuelle, de paix et de réconciliation, dans le cadre de la prévention et du règlement des conflits ainsi que de la consolidation de la paix.

En outre, l’UNESCO a été invitée à continuer à assister les Etats membres qui le souhaitent dans leurs demandes de soutien et de facilitation de financement afin d’accompagner le développement de leurs capacités et rendre optimale la contribution de la culture au développement durable. L’UNESCO continuera également à évaluer, de concert avec les Etats membres, la contribution de la culture pour parvenir au développement durable grâce à la collecte de données quantitatives, y compris des indicateurs et des statistiques, en vue de préparer des politiques de développement et des rapports pertinents.

Téléchargez la Résolution

11 janvier 2016
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu