NEWS POLITIQUES CULTURELLES : L’EXPÉRIENCE ESPAGNOLE SUR LES INDICATEURS UNESCO

Printer Friendly and PDF

NEWS POLITIQUES CULTURELLES : l’expérience espagnole des Indicateurs UNESCO de la Culture pour le Développement (IUCD)  

Le 21 septembre s’est tenue à l’InfoPoint de la Coopération Internationale et de Développement une rencontre sur l’expérience espagnole des Indicateurs UNESCO de la Culture pour le Développement (IUCD), organisée par Direction Générale Développement et Coopération de la Commission européenne (DEVCO).  Mme Véronique Lorenzo, chef d’unité du département Education, Santé, Recherche et Culture à DEVCO, a insisté, dans son introduction, sur l’importance d’intégrer la culture dans les différents domaines de développement et donc de reconnaître sa valeur transversale. Elle a souligné que, afin de comprendre le secteur de la culture et d’évaluer sa contribution aux différentes dimensions du processus de développement, il est essentiel d’en mesurer le progrès. L’outil par excellence est constitué par les Indicateurs UNESCO de la Culture pour le Développement qui permettent de démontrer que la culture est à la fois un moteur et un facilitateur de développement.

Mme Leticia Pico de Coaña Suárez, chef de division de la Coopération Culturelle / Département de la Coopération et de la Promotion Culturelles / Direction des Relations Culturelles et Scientifiques, Agence espagnole de la Coopération au Développement Internationale, et M. José Manuel Argilés Marín, chef du département Evaluation et Gestion des connaissances du Ministère des Affaires Etrangères d’Espagne, ont présenté le travail de la Coopération espagnole sur les indicateurs.

L’Espagne a intégré la culture dans son programme de développement en 2005. Une réelle stratégie Culture et Développement a été mise en place depuis 2007. C’est dans le cadre de cette stratégie que le besoin pour des indicateurs culture et développement s’est manifesté et que le projet de développement de ces indicateurs a été mis en place en 2009. Les indicateurs sont un moyen pour arriver à une fin, notamment la mesure de la contribution de la culture au processus de développement.

Mme Guiomar Alonso Cano, chef d’unité du Département Culture du Bureau Régional UNESCO en Afrique de l’Ouest/Sahel à Dakar et le chef du projet des IUCD, a présenté la méthodologie novatrice des Indicateurs, qui vise à démontrer, par des données empiriques, le rôle multidimensionnel de la culture dans les processus de développement. Il s’agit d’un outil de plaidoyer et de politique, efficace et à coût limité.

La mise en œuvre, établie grâce à une approche participative, a mobilisé pendant une période de 5 ans plus de 150 experts, administrations publiques, instituts nationaux de statistiques et de recherche et organisations de la société civile. 

Vingt-deux indicateurs clé dessinent l’ADN culturel des pays, proposant une vision inclusive des interactions entre la culture et le développement. Ils prennent en compte 7 dimensions majeures : l’économie, l’éducation, la gouvernance, la participation sociale, l’égalité des genres, la communication et le patrimoine.

En tenant compte de cette méthodologie et en utilisant les Indicateurs comme unité de mesure, un « ADN culturel » a été réalisé à ce jour pour 4 pays ACP : le Ghana, la Namibie, le Swaziland et le Burkina Faso. L’ADN de la Côté d’Ivoire est en cours de réalisation. En Namibie et au Ghana, les données des IUCD ont permis d’intégrer la culture dans les stratégies de développement national. Au Swaziland, la mise en œuvre des IUCD a conduit à un partenariat entre l'UNESCO, le Bureau Central des Statistiques du Swaziland et des organismes gouvernementaux chargés de la culture. Au niveau international, les IUCD ont permis de lancer la Base de données mondiale des IUCD, la première base de données mondiale de la culture pour le Développement qui sera régulièrement mise à jour.

Afin de faciliter la collecte de données, la construction, la mise en œuvre et l'analyse des IUCD,  une Boîte à outils composée d'un Guide de mise en œuvre et d'un Manuel Méthodologique a été publié.

Malgré le fait que la culture n’a pas été intégrée comme objectif à part entière dans les négociations pour les objectifs de développement durable (ODD), les initiateurs des IUCD espèrent néanmoins que les indicateurs vont contribuer à une meilleure prise en compte du lien entre culture et développement dans l’Agenda 2030 pour le Développement Durable.

 

A lire également la Flash News au sujet des IUCD et l’ADN de la culture du Ghana, du Swaziland et de la Namibie 

23 septembre 2015
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu