Maisha Film Lab – Regional Screenwriting Labs

Demandeur: Maisha Foundation Ldt (Ouganda)
Lieu: Ouganda, Kenya, Tanzanie, Rwanda
Durée: 12 mois
Subvention accordée: 50 000 €
lien du projet: site web
Lien vers la page facebook
Lien vers la page twitter
Cliquez ici pour télécharger la fiche du projet

Lisez notre dossier "bonnes pratiques".

« Si nous ne racontons pas nos histoires, personne ne le fera à notre place ». La devise de l’association Maisha Film Lab fait écho au soutien qu’elle apporte à de jeunes réalisateurs et auteurs d’Afrique de l’Est.

DÉROULEMENT DU PROJET

Grâce à la contribution d'ACPCultures+, en 2014 lpe projet a organisé quatre ateliers de soutien à l’écriture de scénarios ou de documentaires pour une soixantaine de participants. 

L’organisation Maisha, créée en 2004 par Mira Nair en Ouganda, forme des cinéastes en leur proposant une formation de courte durée. Les programmes ont pour objectifs de “responsabiliser” et “enrichir” les artistes afin “d’établir les racines d’un développement durable dans l’industrie cinématographique d’Afrique de l’Est”. Ceci explique pourquoi la formation se donne en Ouganda, au Kenya, au Rwanda et en Tanzanie.

Maisha sélectionne 15 candidats et leur scénario de court-métrage qui sont par la suite affinés à travers différentes activités et rencontres avec les mentors. Au bout des huit jours, le Maisha Film Lab accorde 2.000$ à l’auteur du meilleur scénario pour le produire. A noter que l’ensemble de la formation est assurée par un système de bourses. En 2014 le financement a été du Programme ACPCultures+.

De nombreux participants ont trouvé l’atelier fort utile et enrichissant. C’est le cas pour Muthoni Waigwa qui déclare, après l’un des séminaires : « J’ai compris que le véritable pilier de tout film est son histoire. Vous pouvez avoir les meilleurs réalisateur, équipe de tournage et équipements mais si l’histoire manque d’idée centrale et d’essence, le film ne prendra jamais vie ».

Un autre participant, Dennis Brad Kunguru, avoue simplement qu’il y a « appris plus qu’en deux années d’université », tandis qu’Edna Nyawanza Andsaid était tellement enthousiaste à propos de l’un des ateliers qu’elle affirme que « si j’ai la chance de pouvoir participer à un autre édition comme celle-ci, je pense que je produirais un block buster africain ».

Un bilan positif

Après neuf années d’existence, les résultats sont déjà indiscutables, puisque Maisha a “fourni plus de 550 bourses et a contribué à la production de plus de 50 films”. De plus, certains de ces films ont été montrés dans des festivals internationaux tels que Rotterdam, Berlin ou Toronto, permettant à quelques élus de les transformer en un long-métrage.

Parmi les anciens élèves ont compte, entre autres, l’actrice Lupita Nyong’o qui vient de décrocher un Oscar pour le meilleur second rôle dans 12 Years a Slave; Dilman Dila, réalisateur du primé The Felistas Fable ou encore Ritesh Batra, élève en 2006, dont le film The Lunchbox a été projeté à Cannes en 2013 et qui a reçu le Grand Rail d’or dans le cadre de la Semaine de la critique ainsi que de nombreux autres prix et nominations de part le monde. En 2015, Kivu Ruhorahoza a fait l’ouverture du Sundance Film Festival et du Rotterdam Film Festival avec son film Things of the Aimless Wanderer.

 

Maisha Lab in Kempala

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu