LA SVOD EN AFRIQUE - LES LEÇONS DE SHOWMAX

Printer Friendly and PDF

SVoD en Afrique – les leçons de ShowMax

Un article de Naspers 

Dans le divertissement vidéo payant en Afrique, Naspers a fait une percée avec son service de TV payante et plusieurs services de SVoD. Il y a un an de cela, Naspers avait lancé ShowMax. Voici ce que nous pouvons retenir du service de SVoD opérationnel dans plusieurs pays d’Afrique.

Pour faire ce bilan, nous avons parlé avec Barron Ernst de Naspers,  Directeur Produit pour ShowMax.

Nous avons lancé ShowMax le 19 Août 2015 en Afrique avec le plus grand catalogue à la demande d'émissions de télévision et de films liés à l’Afrique. Au cours des 12 derniers mois, le service a enregistré plus de 10 millions de vues, équivalent à plus de 700 ans de visionnage !

Notre équipe a réalisé de nombreuses innovations en un an : Activation de téléchargements de contenu, la mise en place de limites d'utilisation des données, un système de ‘cash voucher’, et la mise en œuvre de plusieurs profils utilisateur sont quelques-uns des défis techniques les plus sévères que nous avons résolu, avec des réglages et des mises à jour supplémentaires qui se déroulent sur une base presque quotidienne. Nous avons également ajouté la compatibilité pour AirPlay, Apple TV, Chromecast, la DStv Explora et à d’autres accès TV intelligents.

Quand les gens regardent des programmes via ce service ?

Selon nos statistiques, l'heure de pointe de visualisation est comprise entre 6 et 11h (18 et 23h) dans la soirée, atteignant un pic absolu à environ 20 heures. Fait intéressant, les jours les plus achalandés ne sont pas le vendredi ou le samedi (nous avions pensé que ces jours pourraient faire exploser le service); au lieu de cela nous avons atteint nos records le dimanche.

La télévision par Internet en Afrique du Sud est-elle populaire ?

Notre enquête suggère que l'utilisation du service de vidéo à la demande (SVOD) va s’accélérer rapidement en Afrique du Sud. Seulement 35% des personnes interrogées souscrivent actuellement à un service de télévision sur Internet, mais lorsqu'on leur demande s'ils ont l'intention de s’abonner à ce type de service de télévision sur Internet dans les six prochains mois, ce nombre passe à 65% des personnes interrogées.

Pourquoi les gens souscrivent?

La principale raison évoquée est d'accéder à un plus large éventail de contenu (39%), suivi par l'accès à des contenus les plus récents (22%), puis de trouver un bon compromis financier (16% - Rapport qualité-prix). Fait intéressant, étant donné ce que nous savons du phénomène mondial de binge-watching, seulement 13% ont indiqué le binge-watching comme la principale raison de l'utilisation de ce type de service.

Le binge watching ou binge viewing (gavage télévisuel ou visionnage en rafale en français) est la pratique qui consiste à regarder la télévision ou tout autre écran pendant de plus longues périodes de temps que d'habitude, le plus souvent en visionnant à la suite les épisodes d’une même série.

Quel est le plus important dans un service?

Lorsqu'on a demandé quels aspects d'un service de télévision par Internet sont les plus importants, les facteurs suivants ont tous été classés comme «très important» par 50% ou plus des répondants.
 
· Bonne qualité vidéo (66%)

· Rapport qualité-prix (61%)

· Options de paiements des droits (55%)

· Disponible sur des appareils précis (54%)

· Caractéristiques du produit (52%)

· Contenu international (50%)

Dans un sens, les réponses ne sont pas surprenantes, mais dans le contexte de l'Afrique, elles prennent un sens supplémentaire.

Par exemple, le fait que la qualité de la vidéo est primordiale souligne évidemment l'importance de s’assurer que le contenu via le réseau de distribution est à la hauteur, mais compte tenu du fait que de nombreux utilisateurs se connectent via un mobile dans des conditions encore peu optimales, ce fait montre qu'une service doit aller encore plus loin pour améliorer l'expérience utilisateur.

Dans notre cas, voilà pourquoi nous avons livré des solutions pour une consultation hors ligne (téléchargements), le streaming dynamique, la bande passante limitée (bandwidth capping), et même des solutions moins évidentes comme la réduction de la taille des fichiers d'image lors de l'affichage de contenu "affiches de films" sur les appareils mobiles.

Qu'est-ce qui empêche les gens de souscrire?

Quelle est la principale raison des personnes des personnes au retour à l'abonnement? La réponse claire est le coût de l'accès à Internet (40%) plutôt que d'un manque de compréhension sur comment accéder aux services (20%). En sus, 15% des personnes trouvent la télévision normale (linéaire) plus facile à utiliser. Assez étonnamment, seulement 9% ont dit qu'ils ne souscrivent pas, car ils peuvent pirater du contenu illégalement.

Quelle est la prochaine étape pour ShowMax?

Notre point de vue sur l'état de l'industrie est que le moment est venu pour la SVOD en Afrique. Cela dit, le service est loin d'être facile à vendre ou à gérer. Nous croyons fermement que ce n'est pas un jeu de service unique pour tous (‘one-size-fits-all’) et que la localisation des services, le contenu et les partenariats sont la clé. Peut-être sans surprise, le coût et la disponibilité d’une connectivité internet décente est le plus grand obstacle, mais nous croyons qu'il existe des solutions, dont certains sont déjà déployées alors que d’autres sont encore en travaux.

Balancing Act rappelle que le 4 août 2016, ShowMax avait ajouté une nouvelle fonctionnalité à ses applications Android, Apple TV, iOS et web qui prend en charge les profils d'utilisateurs multiples sur un seul compte. Cette fonction permet de personnaliser l'expérience des utilisateurs individuels et peut limiter l'accès des enfants à des programmes pour un âge approprié.

Source: Naspers 

29 août 2016
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu