L’architecture en terre : une industrie culturelle en développement

Printer Friendly and PDF
Demandeur: Comitato Internazionale per lo Sviluppo dei Popoli (CISP) (Italie)
Lieu: Niger, Burkina Faso, Mali, Cameroun
Durée: 24 mois
Subvention accordée: 499 988 €
lien du projet: site web
Lien vers la page facebook
Cliquez ici pour télécharger la fiche du projet

Galerie photo : cliquez ici

Projet Architecture en terre : une industrie culturelle en développement. Visite officielle au chantier d'architecture en terre des classes de couture de Karadje, au Niger © CISP

Fondé sur la dimension à la fois culturelle, sociale, économique et environnementale de l’architecture en terre, ce projet vise le renforcement de cette « industrie culturelle » par le biais d’une série d’actions : inventaire spécifique et promotion de ce patrimoine au Niger, création d’un pavillon d’exposition au sein du Musée Boubou Hama à Niamey, actions de formation auprès de professionnels, création du Réseau africain de l’architecture en terre. 

DÉROULEMENT DU PROJET

Le projet a été conçu autour de six axes : a) réalisation d’un inventaire du patrimoine architectural en terre ; b) création d’outils didactiques, c) construction et aménagement du pavillon de l’architecture en terre au MNBH et construction de prototypes d’habitat au MNBH  ; d) organisation du chantier-école  des formations pour les professionnels de l’architecture en terre ; e) organisation d’un cycle de conférences nommé « Le matinée de l’architecture en terre » ; f)  organisation du colloque international « La semaine de l’architecture en terre » au CCFN ;

A) Inventaire. Afin de valoriser le patrimoine en terre existant, l’ANCSB a traversé le Niger en vue de réaliser une monographie sur le sujet. Au même titre, les partenaires au Mali, Burkina Faso et Cameroun ont parcouru leurs pays pour cataloguer le patrimoine en terre et les techniques qui sont chaque fois utilisées.

B) Outils didactiques. Le projet a également réalisé 6 documentaires. Le but de ces documentaires est d’informer le grand public et les professionnels de l’intérêt de l’architecture en terre non pas de former des professionnels, en vue d’éviter une mauvaise utilisation des matériaux. Pour compléter les outils pédagogiques, le projet a réalisé 50 mallettes scientifiques et expérimentales (kit animateur) pour l’animation des “ateliers découverte” Ces mallettes ont été pensées pour accompagner les ateliers-découverte.

C) Pavillon de l’architecture en terre et prototypes. Pour donner une visibilité importante à l’architecture en terre et faire connaître les différentes techniques de construction le projet a construit un pavillon de l’architecture en terre au MNBH, sur base d’un concours d’idées international remporté par l’équipe nigériane-brésilienne « B au Carré ». Ce pavillon a été  réalisé en deux différentes techniques de mise en œuvre, la terre stabilisée et le pisé.

D) Formations et chantier écoles.

E) Conférences. Deux ans et demi de conférences/débats/échanges (y compris des visites des chantiers ouverts et des maisons construites en terre) ont précédé la tenue, au mois de mai 2014 à Niamey, du colloque international « La Semaine de l’Architecture en Terre ».

F) Colloque. L’inauguration officielle des trois constructions en terre au MNBH a marqué la fin du colloque. La finalité du colloque était de constituer un véritable réseau de professionnels de l’architecture en terre tout en accompagnant la prise de conscience contribuant à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine architectural et au développement des synergies de coopération professionnelle entre les pays. En s’appuyant sur le renforcement technique et de l’entreprenariat du secteur professionnel ce réseau a visé les transferts de compétences, la dynamique d’innovation, la créativité et l’évolution de technologies appropriées. Ce réseau permettra aussi de satisfaire les besoins et les attentes d’une société en mutation et notamment de créer des opportunités d’emploi dans le secteur.

Les partenaires ont également mis en place une exposition temporaire (itinérante dans les 4 pays) et permanente au Musée National Boubou Hama de Niamey, Niger : « L’architecture en TERRE au Niger entre passé et FUTUR ».

Le CISP et ses partenaires ont su faire en sorte que les autorités locales, la société civile et la population s’approprient du projet pour permettre les conditions d’un changement de comportement durable. De ces échanges est né un réseau actif qui vise à corriger l’image de la construction en terre auprès du grand public, pour proposer des solutions d’habitat moderne qui répondent aux besoins des familles et respectent leurs traditions architecturales, l’environnement du pays et ses contraintes bioclimatiques.

CHRONOLOGIE

2012 

19-23 novembre : Colloque réunissant les partenaires du Projet et premier comité de suivi

23 novembre : atelier de lancement officiel du Projet au Musée national Boubou Hama, à Niamey (Niger)

- 8ème Conférence du Cycle « les matinées de l’architecture en terre »

Décembre : premières réunions du Comité de suivi des constructions

2013

Janvier : 5ème et 6ème réunions du Comité de suivi des constructions

- Enregistrement d’un reportage radio sur le Projet pour l’emission « C’est pas du vent » de Radio France Internationale

11 au 15 février : Formation théorique sur le catalogage  des biens architecturaux au Niger

16 février : 9ème Conférence du Cycle « les matinées de l’architecture en terre »

Février- avril : mission de terrain et catalogage des biens architecturaux au Niger dans les 8 régions du Niger

21 mars : lancement du Concours d’idées international pour la construction d'un pavillon d’architecture en terre au Musée national Boubou Hama, à Niamey, Niger. 

2014

Mai : Du 12 au 16 mai a lieu la Semaine de l'architecture en terre à Niamey. Au programme : colloque, conférences, ateliers-découvertes, visites. 

Publication d'une monographie, proposée en format A4 paysage sur fond noir, qui présente 40 bâtiments en terre anciens et modernes répartis en 6 chapitres par typologie pour un total de 88 pages.

 

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu