INTERVIEW DE KLAUS RUDISCHHAUSER

Printer Friendly and PDF
10 novembre 2016

Klaus Rudischhauser

Directeur général adjoint, Direction Générale de la Coopération internationale et du Développement

Klaus Rudischhauser a ouvert la conférence "APPUI ACP/UE AUX SECTEURS CULTURELS : RÉSULTATS ET PERSPECTIVES", qui s’est tenue le 28 octobre au Secrétariat ACP. Après 3 ans de mise en œuvre du Programme ACPCultures+, le Secrétariat du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et l’Union européenne ont organisé une conférence et plusieurs ateliers pour faire le point sur les résultats et l’impact des actions financées et mieux cerner les besoins et priorités du secteur en vue de la réflexion sur un nouveau programme de soutien aux industries culturelles dans les pays ACP.

La conférence a permis en premier lieu de présenter l’évaluation des programmes ACP dans le domaine de la culture sous les 9eme et 10eme Fonds européen de développement (FED), réalisée par Patricio Jeretic, expert culturel. Cette restitution a été suivie du partage des conclusions et recommandations de trois études menées dans le cadre du programme ACPCultures+ :

  • Etude sur les retombées économiques et sociales de six festivals ACP, réalisée par Catherine Buresi, experte audiovisuelle et ancienne vice directrice du marché du film du Festival de Berlin ;
  • Etude sur les enjeux et les retombées économiques et artistiques de la diffusion et la distribution en ligne de contenu culturel ACP, réalisée par Destiny Tchéhouali, expert-consultant en politiques et stratégies numériques, Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation ;
  • Etude sur les mécanismes de financements alternatifs et innovants des industries culturelles ACP, réalisée par Keith Nurse, chercheur senior à l’université de West Indies.

Pour permettre aux professionnels du terrain d'échanger sur les besoins prioritaires du secteur de la culture dans les pays ACP, sur les solutions envisageables en tenant compte des risques/hypothèses et du contexte sectoriel,  trois ateliers autour des thématiques des études ont été organisés.

Plusieurs experts ont contribué à nourrir les débats avec des témoignages et des cas d'étude, notamment Amal Mohamed, gestionnaire Heva Fund (Kenya), Delphine Riffaud, responsable des contenus de la plateforme VOD FilmDoo (Royaume-Uni), Emma Kaye, fondatrice du portail de distribution de contenus culturels Bozza (Afrique du Sud), Ciamala Baya, fondateur de du site de musique baziks.net (RDC), Adama Traoré, directeur artistique du Festival du Théâtre des Réalités (Mali), Karen Thorne, gestionnaire des programmes de la chaîne Cape Town TV, Letila Mitchell, gestionnaire et directrice artistique, TiPau Ltd (Suva, Fiji & Brisbane, Australia), Hugues Gervais Ondaye, promoteur du festival populaire des musiques traditionnelles « Feux de Brazza », Ayeta Anne Wangusa, coordinatrice Afrique IFACCA.

Les ateliers ont été l'occasion pour  tous les participants d’exprimer leur point de vue et de commenter les propositions des experts. « Le programme ACPCultures+ a une approche très structurée, allant de la formation, à l'éducation, à la production et à la diffusion des biens culturels », a commenté Klaus Rudischhauser dans cette vidéo. « L'évaluation et les discussions avec les participants aideront la Commission à tirer les leçons de ce qui a été réalisé et à lancer un nouveau programme de soutien. La culture est un moteur de changement, et nous devrions l'utiliser au maximaux pour promouvoir notre coopération avec nos pays partenaires, au-delà du soutien du soutien direct au secteur », conclut-il.

Interview Klaus Rudischhauser, Deputy Director-General, DG International Cooperation and Development
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu