"FIVE FINGERS FOR MARSEILLES" EN COMPÉTITION A TORONTO

Printer Friendly and PDF

Five Fingers for Marseilles en compétition au Festival du Film de Toronto

Five Fingers for Marseilles est un western sud-africain contemporain situé dans le décor hostile des Badlands du Cap Oriental. Il sera présenté en compétition officielle au Festival International du Film de Toronto (TIFF) 2017 qui se tiendra du 7 au 17 septembre 2017. L’avant-première du film aura par ailleurs lieu à cette occasion.

Le TIFF est l’un des festivals les plus fréquentés dans le monde, accueillant plus de 480 000 personnes chaque année. Le film sera présenté dans la section “Discovery” du TIFF, qui vise à promouvoir et à faire venir des talents de 35 pays.

Réalisé par Michael Matthews et écrit par Sean Drummond, Five Fingers for Marseilles est un conte en sotho du sud (langue parlée en Afrique australe) qui puise son inspiration dans le western. L’histoire est celle d’un hors-la-loi qui retourne chez lui après plusieurs années de cavale, dans l’espoir de trouver la rédemption.

« Un film d’une telle envergure, d’une telle complexité et d’une telle implication n’a jamais encore été fait en Afrique du Sud », défend le producteur Asger Hussain. « C’est le projet le plus complexe, le plus audacieux et le plus ambitieux que l’industrie locale ait vu depuis bien longtemps. Nous sommes très excités à l’idée d’avoir un film de ce genre en compétition au TIFF. Comparé à Berlin, Cannes et Sundance, Toronto est l’un des festivals plus connus pour sélectionner des films à la fois destinés au grand public et récompensés par des prix prestigieux, notamment les fameux Slumdog Millionaire, Precious et Le Discours d’un roi. »

Vuyo Dabula est à la tête d’un casting cinq étoiles composé de Hamilton Dhlamini, Zethu Dlomo, Kenneth Nkosi, Mduduzi Mabaso, Aubrey Poolo, Lizwi Vilakazi, Warren Masemola, Dean Fourie, Anthony Oseyemi, Brendon Daniels et Jerry Mofokeng. Choisis par le directeur de casting Moonyeenn Lee, le casting fait également participer la population locale du Cap oriental pour interpréter des rôles secondaires, et expose ainsi sur le grand écran Toka Mtabane, Vuyo Novokoza, Ntsika Tiyo, Sibusiso Bottoman, Abongile Sithole, et Qhawe Soroshi.

Le film raconte la façon dont, 20 ans plus tôt, le jeune « Five Fingers » s’est battu contre la violence policière dans le village rural de Marseilles. Après avoir déclaré forfait et fui la ville, Tau est de retour dans l’espoir de retrouver la paix. Mais en retrouvant son village en proie à une nouvelle menace, il n’a pas d’autre choix que de se battre pour libérer. Les Five Fingers parviendront-ils à faire de nouveau face au danger ?

Selon le scénariste Sean Drummond, le film sort dans un contexte optimal. « Les bons westerns sont toujours traversés par des problématiques socio-politiques », soutient Drummond. « En donnant un aspect divertissant et contemporain à ce western sud-africain, le film explore des thématiques qui concernent beaucoup de monde ».

Five Fingers for Marseilles sera distribué en Afrique du Sud par Indigenous Film Distribution. « Le film correspond parfaitement à l’esprit indépendant du festival », indique Helen Kuun, la présidente de Indigenous Film Distribution. « Five Fingers for Marseilles s’inscrira dans la lignée des nouvelles oeuvres d’auteurs connus pour leur parti pris artistique et critique dans leur travail. » Five Fingers for Marseilles a été récompensé en tant que Meilleur Film sud-africain en développement au Durban FilmMart’s en 2013. Il est produit par Sean Drummond et Michael Matthews de Be Phat Motel Film Company et par Yaron Schwartzman et Asger Hussain de Game 7 Films, en collaboration avec Stage 5 Films et Above the Clouds.

Five Fingers for Marseilles a également été rendu possible par le soutien de la Fondation Nationale Sud-Africaine du Film et de la Video et du Departement du Commerce et de l’Industrie, ainsi que par Dupa Films.

« Compte tenu de l’ampleur de ce film, nous espérons ouvrir une nouvelle voie vers des œuvres sud-africaines qui auront une portée aussi bien locale qu’internationale », positive Drummond.

 

Traduction: Lucas Hesling

04 septembre 2017
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu