Enhancing the Pacific Cultural Industries: Fiji, Samoa and Solomon Islands

Printer Friendly and PDF
Demandeur: Secretariat of the Pacific Community (International Organisation)
Lieu: Fidji, Samoa, Îles Salomon, Îles du Pacifique
Durée: 30 mois
Subvention accordée: 495 000 €
lien du projet: site web
Lien vers la page facebook
Lien vers la page twitter
Cliquez ici pour télécharger la fiche du projet
fiji_national_cultural_industries_workshop_final_report.pdf
national_development_of_the_cultural_industries_solomon_islands_report_final_0.pdf
samoa_national_cultural_industires_workshop_report_final_0.pdf

Initiée par le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique, cette Action prévoyait un large appui au développement des industries culturelles de trois pays : Fidji, Samoa et les Iles Salomon. Renforcement des politiques culturelles et des cadres réglementaires, renforcement des capacités opérationnelles et institutionnelles, création de boîtes à outils figurent, entre autres, au programme de cet ambitieux projet.

Lisez l'interview à Jessie McComb, coordinatrice du projet.

AVANCEMENT DU PROJET

Atelier sur le développement des capacités pour les conseils, associations et réseaux de chaque pays, Samoa du 2 au 12 mars 2015

Le Secrétariat de la Communauté du Pacifique (Le SPC) et ses partenaires ont dirigé une série de sessions sur le développement des capacités formelles et informelles avec le comité exécutif du Conseil artistique samoan (CAS) afin de perfectionner la constitution et le développement de leurs plans stratégiques et opérationnels. Les résultats ont donné une version révisée de la constitution du CAS qui correspond mieux aux besoins du secteur de l’industrie culturelle ; une classification des membres du CAS afin d’améliorer la participation à l’association ; ainsi qu’un plan stratégique et opérationnel pour le CAS afin de soutenir la mise en place de ses missions et objectifs. L’atelier a permis de renforcer le conseil artistique des producteurs culturels Samoans.

Atelier pour le renforcement de la campagne de sensibilisation à la gestion du copyright par pays, Suva, Fidji et Honiara, Iles Salomon du 3 au 7 août 2015

Le SPC et ses partenaires ont dirigé deux ateliers sur la gestion de la propriété intellectuelle et du copyright. Le premier a eu lieu à Fidji et a duré 4 jours. Il a compté 64 participants représentant le gouvernement, la police, les agents de la douane, les producteurs culturels ainsi que d’autres actionnaires. L’atelier a notamment permis de mieux comprendre les mécanismes de la propriété intellectuelle et les droits des producteurs sur la leur, du processus de traitement en cas de copie illégale ainsi que le processus pour déposer une marque. A la fin de l’atelier, les actionnaires ont créé un Comité de Gestion de la Propriété intellectuelle Fidjienne qui peut continuer de vivre grâce aux résultats et découvertes associées à cet atelier.

Dans les îles Salomon, les lois sur la propriété intellectuelle ne vont pas en faveur des producteurs culturels car ces lois correspondent à celles du Royaume Uni. Heureusement, le gouvernement a admis la nécessité de les actualiser afin de mieux soutenir les producteurs locaux. Ces lois sont donc en cours de révision. Afin de soutenir cette démarche et de renforcer les connaissances sur la propriété intellectuelle, le SPC a travaillé de pair avec le Ministère de la Culture et du Tourisme ainsi que le bureau du procureur général afin d’organiser un forum ou les producteurs culturels ont pu lire le projet de loi et mieux connaître les changements prévus sur les lois de propriété intellectuelle. Environ 40 producteurs culturels ont participé à cet atelier.

Un autre atelier sur la propriété intellectuelle s’est tenu à Samoa en mars 2016 et des campagnes de sensibilisation sur la propriété intellectuelle ont vu le jour dans tous les pays de la communauté en avril 2016 s’alignant ainsi à la Journée mondiale de la propriété intellectuelle.

Facilitation nationale de l’industrie et de ses sous-secteurs par des consultants pour chaque pays travaillant avec des actionnaires

Les consultants nationaux de Fidji, Samoa et des îles Salomon ont soutenu la mise en place des projets développés sur la volonté de compléter les capacités en ressources humaines dans l’industrie culturelle, et engagés avec des producteurs culturels  afin d’apporter du soutien et de la coordination. La facilitation nationale et l’engagement avec les producteurs culturels et leurs actionnaires ont été dirigés par le bureau culturel du SPC, qui a également consacré un temps considérable aux entrepreneurs individuels, associations et partenaires afin de développer leurs capacités dans les industries du secteur culturel.

Création de règles standard pour l’industrie, outils pratiques pour le développement du commerce culturel et modèles de contrats légaux

Le SPC et ses partenaires ont créé un manuel approfondi de l’entreprenariat, et plus particulièrement dans le domaine de la culture dans le Pacifique. Ils l’ont ensuite modifié pour l’adapter au contexte local de chaque pays concerné par le projet. Le manuel a inclus la création d’outils d’entreprenariat, des modèles et des ressources pour soutenir le développement et la croissance d’une entreprise dans chaque pays concerné par le projet, notamment des modèles de bons de commande, de conditions générales de vente, contrats d’exclusivité, contrats de protection de la propriété intellectuelle ainsi que les contrats de licence.

Grâce à ce manuel, le SPC et ses partenaires ont pu fournir aux producteurs culturels une bonne gamme d’outils et de règles dans des domaines tels que le contrôle qualité, le développement de produits, la stratégie marketing, le développement d’un business plan, etc. Ce manuel a été utilisé au cours des ateliers d’entreprenariat dans chaque pays. En plus de ce manuel, le SPC et ses partenaires ont créé des outils et des modèles pour les producteurs culturels, notamment des bons de commande, des modèles de conditions générales de vente, de contrats d’exclusivité, de contrats de protection de la propriété intellectuelle et de contrats de licence. L’utilisation d’outils et de modèles a été revue lors des ateliers d’entreprenariat. Le manuel, les outils et les modèles ont permis aux producteurs culturels d’améliorer leur capacité à développer leur entreprise, à protéger leurs acquis (y compris la propriété intellectuelle) et à vendre leurs productions.

Ateliers pratiques pour les entrepreneurs de tous types de production. Dates : Fidji du 24 au 27 novembre 2015, Samoa du 27 au 31 juillet 2015 et du 11 au 14 août 2015 et îles Salomon du 6 au 9 octobre 2015 et du 12 au 15 octobre 2015.

Le SPC et ses partenaires ont organisé 5 ateliers sur l’entreprenariat pour permettre aux producteurs culturels de soutenir le développement et la croissance de leur entreprise. 2 ateliers se sont tenus à Samoa, 2 aux îles Salomon, dont un dédié spécialement aux jeunes entrepreneurs, et un atelier à Fidji. Deux autres ateliers ont été organisés à Fidji en janvier (sur le secteur de l’art) et juillet 2016 (sur le secteur de la mode). A Samoa, le SPC et ses partenaires ont travaillé en étroite collaboration avec le Comité des Petites Entreprises afin de créer un programme d’entrainement qui pourrait être encore renforcé à l’avenir.

Résultats obtenus :

A Samoa, le SPC a collaboré avec le SBEC (Comité Samoan des petites entreprises) afin de mettre en place un programme d’entrainement à l’entreprenariat (à l’aide d’un manuel et de présentations) pour les producteurs culturels. Le SPC a travaillé avec le SBEC pour le développement des capacités dans le secteur culturel du personnel formateur de SBEC afin que ces derniers puissent être capables d’améliorer eux-mêmes les futurs stages. Ensemble le SPC et SBEC ont animé deux ateliers qui ont compté plus de 20 participants travaillant chacun en équipe et qui se sont concentrés sur le design artisanal et les artistes visuels.

Dans les îles Salomon, le SPC a travaillé avec le Ministère de la Culture et du Tourisme ainsi que l’alliance artistique des îles Salomon pour animer deux ateliers d’entreprenariat dans l’industrie culturelle avec des producteurs culturels. Le SPC et ses partenaires ont animé un atelier pratique avec la Division culturelle et l’Alliance artistique des îles Salomon qui a compté environ 35 participants. Puis un autre atelier avec Youth & Work qui a compté 10 participants. Les ateliers étaient dédiés au design artisanal, aux arts visuels, aux producteurs de mode et aux arts du spectacle.

A Fidji, le SPC et ses partenaires ont travaillé avec le Département du Patrimoine et des Arts ainsi que le Conseil artistique fidjien afin d’organiser un atelier sur l’entreprenariat dans le secteur culturel, avec le design artisanal et les artistes visuels. 35 producteurs ont participé à ce stage. Le SPC et ses partenaires en ont animé de nouveaux en janvier 2016 avec les producteurs d’art et en juillet 2016 avec les producteurs de mode.

Tous ces ateliers pratiques ont permis aux participants d’améliorer leurs compétences en gestion d’entreprise, en développement de produits, en marketing, etc.

Promotion commerciale pour les producteurs culturels, Suva et Nadi, Fidji.

Résultats obtenus :

En 2015, le SPC et ses partenaires se sont lancés dans un programme intensif pour la mission commerciale.  Les partenaires ont organisé un salon commercial en janvier et février 2016 et l’ont nommé Artisan Ressource @ NYNOW. Le SPC et ses partenaires ont travaillé avec les professionnels de l’exportation de chez ByHand Consulting afin de développer un processus de sélection juste et transparent. Toutes les entreprises culturelles qui produisent ou vendent des produits artisanaux, de l’art visuel ou des accessoires de mode a Fidji, Samoa ou aux iles Salomon et qui sont inscrites peuvent y postuler. L’annonce a été relayée par les médias locaux et les partenaires. Pour être éligibles, les entreprises devaient envoyer le formulaire de candidature complété, des photos de leurs produits et une liste de prix.

Le processus de sélection en trois étapes a été effectué par un jury comprenant des employés du SPC, du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique (PIFS) et ByHand Consulting. Il s’agissait de 1) vérifier que les candidats remplissaient les conditions requises, 2) trier les candidats selon des critères de sélection, et 3) réunir les informations complémentaires sur les candidats sélectionnés en vue d’une sélection finale. Les critères de sélection concernaient le design des produits, les catégories de produits, la qualité de la candidature, une capacité de production suffisante, la qualité de la stratégie marketing, les prix des produits, etc.

Le projet a reçu plus de 50 candidatures et le processus de sélection a retenu 9 entreprises. Le jury a réuni les informations supplémentaires via des entretiens par email avec les candidats sélectionnés afin d’en apprendre plus sur leurs capacités de production et de commerce. Au final ce sont 4 entreprises qui ont été retenues selon le design et la qualité de leurs produits, leurs compétences en commerce et marketing et leurs capacités de production.

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu