DIALOGUE EN COURS SUR LE RENFORCEMENT DES POLITIQUES CULTURELLES AU KENYA

Printer Friendly and PDF

DIALOGUE EN COURS SUR LE RENFORCEMENT DES POLITIQUES CULTURELLES AU KENYA

Projet Art Against Poverty

L'ONG "CEFA" a présenté une nouvelle "boîte à outils culturelle pour les administrations publiques" durant une conférence à Nairobi le 3 Décembre

Le 3 Décembre 2015, l'ONG italienne "CEFA" a organisé une conférence pour présenter et diffuser parmi les responsables de la culture dans les comtés (régions) du Kenya une nouvelle "boîte à outils culturelle pour les administrations publiques". Cette boîte à outils devrait permettre aux administrations locales, désormais en charge du rôle culturel sous la direction de la nouvelle Constitution, afin de mieux identifier, évaluer, promouvoir et monétiser leurs ressources culturelles avec une méthodologie plus standardisée, plus utile et même plus comparable au niveau international.

La conférence a été organisée dans le cadre du projet "Art Against Poverty ", géré par le CEFA et soutenu par le Programme ACPCultures+ (mis en œuvre par le Secrétariat du Groupe des Etats ACP et financé par l'Union européenne).

Le timing de l'organisation de ce séminaire n’est pas fortuit. Les autorités kenyanes ont en effet commencé un dialogue intergouvernemental qui implique des entités régionales et des praticiens de la culture et des arts, principalement du secteur privé à renforcer le secteur culturel dans le pays.

Cette boîte à outils a été élaboré à la suite des séminaires précédents et a été mis en avant pour être évalué par les fonctionnaires des comtés, tandis que dans le même temps des institutions appropriées de consulting du Kenya –comme le Bureau national de statistique du Kenya, la Commission nationale du Kenya pour l'UNESCO et le Ministère de la dévolution et de la planification – pourront être impliquées dans sa mise au point et sa validation.

Les intervenants de la conférence, soulignant les différentes sections de cette boîte à outils, incluaient notamment John Mireri (Commission Nationale du Kenya pour l'UNESCO), George Kimani (Autorité de Transition), Easter Ciombaine (Institut Africain de Régénération Culturelle), et Julius Mwahunga (Département de la Culture au Ministère des Sports, de la Culture et des Arts).

Dix comtés ont été choisis comme nombre représentatif pour le total de 47 unités administratives du Kenya, et ceux-ci étaient: Homa Bay, Kajiado, Kakamega, Kiambu, Kilifi, Kitui, Meru, Nakuru, Samburu et Turkana.

Baridi Manyasi, M&E Expert, State Department of Planning

Des indications claires ont émergé des différents groupes concentrés sur les différentes sections de la boîte à outils ; ces section comprennent le leadership et la coordination, la vision, l’évaluation des besoins et des dispositions, la livraison, ainsi que le suivi et l’évaluation. Dans l'ensemble, ceux-ci ont mis en évidence:

1) Une lacune évidente de la capacité du personnel en ce qui concerne le secteur culturel décentralisé est concerné, et donc la nécessité de renforcer les capacités.

2) La nécessité d'une meilleure et plus efficace coopération entre les comtés, mais également entre un comté et les niveaux nationaux concernant l'intégration des politiques culturelles.

3) La nécessité d'un changement important de perspective lorsque l'on considère la répartition relative des ressources pour la culture et les arts vis-à-vis des autres secteurs qui apparaissent toujours avoir la priorité.

Il convient de souligner que cet événement aurait pas été possible sans le soutien continu et les efforts fournis par le Département de la Culture au Ministère des Sports, de la Culture et les Arts, et l'Autorité de Transition, qui ont fourni les membres proactifs et compétents pour l’équipe technique qui a négocié et préparé cette conférence sur une durée de plusieurs mois.

Les prochaines étapes, reposant sur la réussite et les recommandations tirées de la conférence, sont maintenant de définir une marche à suivre qui pourrait s'étirer au-delà de la durée de Art Against Poverty (et qui pourrait identifier les ressources disponibles) afin de maintenir ce dialogue en cours et afin d’atteindre le point où cette boîte à outils sera définitive et transmise aux fonctionnaires concernés des comtés. Une formation sera très probablement nécessaire, suivie d'un exercice de suivi et d'évaluation afin de vérifier les objectifs et les résultats et ce pour pouvoir introduire des corrections en termes d'objectifs et de méthodologie.

 

10 décembre 2015
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu