CONFERENCE DE PRESSE FESPACO

Printer Friendly and PDF
19 janvier 2015

FESPACO 2015 : 3 films soutenus par le Programme ACPCultures+ sélectionnés

 

Du 28 février au 7 mars se déroulera à Ouagadougou, Burkina Faso, la 24ème édition de FESPACO, le plus grand Festival panafricain du cinéma et de télévision. La conférence de presse a eu lieu le 19 janvier 2015 au Secrétariat du Groupe des Etats ACP à Bruxelles en présence de Mme Michèle Dominique Raymond, Sous-Secrétaire Générale en charge des Questions politiques et du Développement humain au secrétariat ACP ; Son Excellence M. Frédéric Assomption Korsaga, Ambassadeur du Burkina Faso ; M. Jean-Claude Dioma, Ministre de la culture et du tourisme du Burkina Faso et M. Ardiouna Soma, Délégué Général de l’édition 2015 du FESPACO.

 

« Cinéma africain : production et diffusion à l’ère du numérique », c’est autour de ce thème que se déroulera cette nouvelle édition du festival. Le FESPACO s’aligne sur tous les grands festivals du monde, dans lesquels la projection numérique est la seule norme. En 2015, la compétition intègre les films de la diaspora africaine, une nouveauté absolue depuis la création du festival en 1969.

 

 « Plus de 700 œuvres ont été transmises au FESPACO, mais 134 ont été sélectionnés pour les cinq sections que propose le festival : 20 longs-métrages de 17 pays, 22 courts-métrages, 20 documentaires, 9 séries TV et 15 films d’écoles ainsi que 48 films hors-compétition » a déclaré M. Soma pendant la conférence de presse. « Cette année une grande importance est accordée aux rencontres thématiques, aux échanges avec les réalisateurs et aux débats avec le public, un espace dédié ayant été aménagé dans la salle presse. Le marché lié au festival, le MICA, aura lieu au salon de l’artisanat international. Nous espérons pouvoir compter sur la présence de beaucoup de professionnels, notamment distributeurs et acheteurs », a-t-il conclu.

 

Trois films soutenus par le Programme ACPCultures+  ont été sélectionnés par le Festival. En compétition officielle L’œil du cyclone du burkinabé Sékou Traoré et RUN, production ivoirienne de Philippe Lacôte. Parmi les œuvres hors-compétition, le premier long métrage mauricien de David Constantin, Lonbraz Kann.

 

Mme Michèle Dominique Raymond, M. Frédéric Assomption Korsaga et  M. Jean-Claude Dioma ont tranquillisé l’assistance sur les questions portant sur le virus Ebola : pas de crainte à avoir pour les visiteurs. « Il n’y aucun cas d’Ebola au Burkina Faso et toutes les mesures de sécurité sont été prises » a insisté le Ministre de la Culture. « La situation politique est très tranquille et le Gouvernement de transition est totalement engagé pour la réussite de la manifestation. Le nouveau Gouvernement a d’ailleurs annoncé un fonds de 2 millions de FCFA destiné aux industries culturelles », a-t-il conclu.

 

M. Frédéric Assomption Korsaga, Ambassadeur du Burkina Faso en Belgique, a quant à lui voulu encourager la participation de professionnels étrangers. « L’ambassade va tout faire pour faciliter l’obtention des visas pour le Burkina », a-t-il tenu à rappeler.

 

Pour cette grande compétition, le jury sera présidé par le réalisateur ghanéen Kwaw Ansah qui avait obtenu le Grand prix du FESPACO pour Heritage Africa en 1989.

 

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu