BONNES PRATIQUES DU PROGRAMME ACPCULTURES+ PROGRAMME: ACTION ACP 3D

Printer Friendly and PDF

BONNES PRATIQUES DU PROGRAMME ACPCultures+ Programme: ACTION ACP 3D

Création d’une filière de formation initiale à l’animation 3D au Sénégal

L’Institut Africain du Management a mis en place un cursus de formation de haut niveau pour former des jeunes professionnels africains à l’animation

L’objectif du projet était de renforcer les capacités des pays ACP en matière de conception et production d'animations 3D. « Dans un marché où l’animation 2D et 3D est en pleine expansion et pour lequel les pays ACP sont quasiment absents, l’objectif est de renforcer les capacités des professionnels des pays ACP pour la production de films d’animation 3D pour répondre à leurs propres besoins (plutôt que de les importer), mais aussi pour gagner des parts de marchés à l’export à l’instar de ce que fait l’Asie pour l’animation 2D », explique Abdoulaye Fall, directeur général adjoint de l’Institut.

Débuté en septembre 2012, l’Institut Africain du Management a pu organiser la première promotion en septembre 2013, après avoir aménagé les salles de cours et acheté les équipements et recruté les enseignants nécessaires à la formation

« Une première promotion a assuré la formation de 10 étudiants provenant de 8 pays des ACP, qui vont pouvoir dynamiser la filière de l'animation 3D dans ces pays », explique Abdoulaye Fall. « Pour compléter la formation, nous avons créé un studio de production de films d'animation à Dakar, qui permet de répondre aux besoins du marché des pays ACP, tout en assurant un emploi à plusieurs étudiants de la première promotion. »

On peut mesurer les résultats de l'action selon 3 critères principaux : d'abord la réalisation des bonnes conditions matérielles requises pour le bon déroulement de la formation ; deuxièmement, par la mise en œuvre effective du programme de formation qui était prévu et le niveau de compétences atteint par chaque étudiant en fin de cursus de formation ; et, enfin, en s'assurant que l'objectif principal du projet  est atteint.

Conditions matérielles : Equipement des étudiants

Chaque étudiant dispose d'une tablette personnelle; d'une table d'animation 2D spécialement fabriquée pour un menuisier dakarois et d'un poste de travail informatique. Un matériel de prise de vue et d'enregistrement sonore fait partie également du dispositif technique. L'accès aux postes de travail est assuré 24h sur 24 afin de donner la possibilité aux étudiants de travailler sur leur projet en dehors des cours, le soir ou le week-end.

UNE FORMATION PERFORMANTE

En 2 ans de formation, les étudiants ont pu apprendre une très large panoplie de techniques. La première année a été essentiellement centrée sur l’animation 2D.

La seconde année a abordé la 3D avec le logiciel Maya avant d'aborder l’écriture des projets pour le premier film 3D et de réfléchir au film de fin d’étude.

Les six mois suivants ont été consacrés à la réalisation du premier film 3D puis au film final pour le diplôme.

Cinq films d'animation 3D ont été réalisés par des équipes de deux étudiants constituées en fonction de leur complémentarité. Un film réalisé par les étudiants a été présenté lors du sommet de la Francophonie qui se déroulait à Dakar où il a été primé.

PERENNISATION : La filière d’animation Art et Techniques d’Animation

A la fin du projet financé par ACPCultures+, l’IAM n’a pas hésité à pérenniser la filière animation au sein de l’établissement. Le groupe IAM Dakar a en effet mis en place une nouvelle filière de formation en animation 2D et 3D. Nommé « Art et Techniques d’Animation », cette filière capitalise les résultats du projet et reprend les bases de la première session de formation et l’expérience acquise dans le cadre de l’action ACP3D.

Dans cette optique, l’IAM a engagé le formateur référent Malick Faye Diagne comme responsable de la nouvelle filière de formation. Le lancement de la nouvelle filière a fait l’objet d’une campagne de visibilité très marquée ; créations de plaquettes d’informations, site web, envois par courriels électroniques pour détection de futurs étudiants et campagne télévisée et radiophonique .... Plus de 100 jeunes ont adressé leur candidature à l’IAM, issus de 14 pays africains différents. La nouvelle formation a pu voir le jour en décembre 2015.

La filière peut compter sur la création d’une nouvelle salle d’une capacité de 20 places avec postes de travail et tout l’équipement nécessaire pour la bonne réussite de la formation (tables d’animation, tablettes et ordinateurs).

CONCLUSIONS

En résumé les étudiants sont très prometteurs pour l'avenir de la filière en Afrique et dans les ACP, par la qualité de leurs travaux déjà réalisés, par leurs compétences en dessin, leur créativité, et par leur enthousiasme à participer à cette formation.

Alioune Badara Mbaye qui a retrouvé sa place au sein de la télévision a été nommé directeur artistique au vu de ses nouvelles compétences, il est chargé de l’habillage global de la première chaîne du pays. Plusieurs autres lauréats sont d'ores et déjà sollicités par des agences de communication et des sociétés de production.

 

 Pour plus de "bonnes pratiques" du Programme ACPCultures+, cliquez ICI

23 août 2016
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu